Prises de position – débats

Cette rubrique contient un ensemble de prises de position, certaines d’entre elles appuyées sur des éléments d’analyse, contre la guerre d’agression engagée par le régime de Poutine le 24 février 2022. Si tous ces textes condamnent clairement la guerre d’agression – et dans une certaine mesure convergent souvent avec la déclaration du Comité de solidarité avec les peuples de l’Ukraine et avec les opposant·e·s russes à la guerre – ils débordent ce seul cadre. En d’autres termes, et il est normal qu’il en soit ainsi, ils ouvrent sur des débats nécessaires dans cette situation inédite, tragique et requérant l’action la plus résolue. À ce titre, nous estimons qu’il est utile de les soumettre à l’appréciation de nos lecteurs et lectrices, des personnes qui sympathisent avec l’action de notre comité, tout en ajoutant que ces textes ne représentent pas nécessairement l’opinion du Comité.

« Poutine, l’Eurasie et le nouveau vieux chauvinisme grand-russe » (Robert Lochhead, 10.08.22)

Cette gauche occidentale qui veut mettre la faute sur l’OTAN et refuse de fournir des armes aux Ukrainiens ne s’adapte pas à la nouvelle époque de rivalités entre trois impérialismes :

• Celui des Etats-Unis, qui dominent l’Occident, entre autres par l’OTAN, et furent depuis 1945, avec le dollar, le gendarme du marché capitaliste mondial. Mais les Etats-Unis ne sont désormais plus le seul Hégémôn (Ἡγήμων) de la planète.

• Depuis la restauration du capitalisme dans l’ancienne Union soviétique en 1991 et l’essor depuis un quart de siècle d’un nouveau capitalisme russe, l’impérialisme russe est réapparu dans ses traits anciens et nous occupe plus loin.

• Le nouvel impérialisme de la Chine redevenue prospère et puissante. Mais c’est la dictature bureaucratique totalitaire de ce qui s’appelle encore « Parti communiste » chinois mais est le nationalisme impérial Han qui opprime Ouïgours, Tibétains, Mandchous et tant de minorités nationales non-Han et souhaiterait avaler et « rééduquer » la démocratie bourgeoise pluriethnique de Taïwan.

Lire la suite…

« Une guerre contre le peuple ukrainien » (Daniel Süri, L’événement syndical, 24.08.22)

« Dans son courrier publié le 27 juillet dans ces colonnes, l’ancien conseiller national socialiste Pierre Aguet défend l’idée que les Européens et les Ukrainiens mènent une guerre au service des Etats-Unis, qui ont de «terribles responsabilités» dans ce conflit. Cette vision pour le moins unilatérale reprend en fait un argumentaire déjà développé dans les colonnes du journal Le Courrier du 27 juin, par Jérôme Gygax, sous le titre «Une proxy war sur le dos de l’Europe?». Mêmes auteurs cités, mêmes citations et même erreur concernant la fonction de Christopher Caldwell, qui n’est pas éditorialiste au New York Times, mais simplement un invité donnant son opinion. »

Lire la suite…

« Du bon usage des langues » (Daniel Süri, Le Courrier, 16.08.22)

Daniel Süri relève deux confusions fréquentes dans l’opinion publique: l’affirmation d’une interdiction de la langue russe en Ukraine et l’assimilation des russophones d’Ukraine à un positionnement systématiquement prorusse. «La situation linguistique est autrement plus complexe.»

Lire la suite…

« 10 Terrible Leftist Arguments against Ukrainian Resistance » (Oksana Dutchak, Commons, 20.07.22)

« Discussions with some on the (mostly) western left can be extremely hard. Some of their positions are disheartening to hear. Others seem hypocritical or cynical. There are, in my opinion, certain positions that are far from left principles. These points are not always expressed directly, so I want to briefly dig into some hidden messages underlying positions held by many on the left. »

Lire la suite…

Halte aux pratiques discriminatoires dans la politique d’asile (22.05.22)

Les exilé·e·s de la guerre d’Ukraine citoyen·ne·s de pays hors Union européenne, sont victimes de discriminations inacceptables. En Ukraine avec les maltraitances et les obstacles mis par les polices et gardes-frontières à leur sortie du pays en guerre ; ou en Pologne où elles et ils n’ont généralement pas accès aux canaux de fuite disponibles pour les autres. Mais aussi dans le reste de l’Union européenne et en Suisse, où on leur dénie le droit à la protection temporaire et aux avantages liés à celle-ci.

Lire le communiqué de presse des comités de solidarité bâlois, genevois, vaudois et tessinois.

Défendre la démocratie – solidarité avec les maires et les représentants des collectivités locales en Ukraine

Nous, maires élus, parlementaires nationaux, députés et conseillers municipaux, condamnons le règne de la terreur dans les régions d’Ukraine occupée par l’armée russe. Nous exigeons la fin du recours aux enlèvements, aux emprisonnements arbitraires et autres violences à l’encontre des maires, des représentants des collectivités locales, des journalistes, des militants civiques et autres civils.

Lire la suite…

Appel au Conseil fédéral: Pour le droit d’asile des déserteurs et des réfractaires russes en Suisse!

Switch Off Putin : ou comment s’émanciper immédiatement des énergies fossiles russes (mars 2022)

En Grande Bretagne, RePlanet a tenté de déterminer les mesures nécessaires pour s’émanciper des hydrocarbures et du gaz russes. La vente de ces énergies fossiles – plusieurs centaines de millions par jour – alimentent directement le budget de l’Etat de la Fédération de Russie. Si certaines mesures avancées prêtent à débat (en particulier sur le nucléaire), elles ont le mérite de montrer la voie. Au-delà de la situation ouverte par l’invasion russe de l’Ukraine, ces pistes d’action sont précieuses dès lors que des mesures immédiates de décrochage des énergies fossiles s’imposent (ce qui signifie un refus des fuites en avant consistant à la mise en exploitation d’autres ressources énergétiques telles que le pétrole ou le gaz de schiste). Un monde moins dangereux est un monde où la place des énergies fossiles et du nucléaire décroît !

« Today, Our Words Must Be Strong Enough to Stop Bullets: The Closing Statements of the DOXA Four » (11 avril 2022)

Here, as part of an international solidarity campaign, are the closing speeches the DOXA four, Armen AramyanAlla Gutnikova*, Vladimir (Volodya) Metelkin, and Natalia Tyshkevich, gave on April 1, 2022. The prosecution has asked for two years of corrective labor (each day of their current house arrest should count as 1.5 days of corrective labor, meaning that effectively around half a year corrective labor should be served) and ban from administering websites for three years. On April 12, the judge Anastasia Tatarulia will deliver her verdict. For more on the case against DOXA, please also see an article published on LeftEast at the end of March. Translation follows the transcript by DOXA magazine, where you can also listen to the original speeches (links above).

Lire la suite…

« European trade unions could send convoys to help Ukraine. Here’s how » (Bob Myers, Open Democracy, 5 avril 2022)

International trade union convoys to Bosnia were a vital reminder that the world cared about the people there and their struggles. Now’s the time for something similar for Ukraine.

Lire la suite…

« Antimilitaristes, pacifistes, objecteurs… Nous soutenons les réfractaires à l’armée russe » (Le Club de Mediapart, 04.04.22)

Depuis la Russie, témoignages montrent des refus d’obéissance au sein de l’armée russe dans le conflit en cours : des soldats désertent. Des anciens déserteurs, réfractaires à la guerre d’Algérie et d’autres guerres plus récentes, objecteurs de conscience, insoumis au service militaire, antimilitaristes, apportent leur soutien aux réfractaires. « C’est aussi un moyen de soutenir ceux qui, en Russie, s’opposent à Poutine […] Ils doivent être accueillis dans le pays de leur choix, en tant que réfugiés politiques ! »

Continuer la lecture…

« Poutine et le nationalisme grand russe » (Denis Paillard, À l’encontre, 04.04.22)

L’invasion de l’Ukraine par les armées russes marque la volonté de Vladimir Poutine de rétablir la “Grande Russie” dont le noyau historique dur réunirait les Russes, les Biélorusses et les Ukrainiens.

Continuer la lecture…

« Ukraine : crimes de guerre manifestes dans les zones contrôlées par la Russie » (Human Right Watch, 03.04.22)

(Varsovie, le 3 avril 2022) – En Ukraine, Human Rights Watch a documenté plusieurs cas de violations des lois de la guerre par des forces militaires russes à l’encontre de civils dans les zones sous occupation de Tchernihiv, Kharkiv et Kiev. 

À l’avenir, il faut faire de l’accueil des Ukrainien·ne·s la norme (Aldo Brina, 22.03.22)

De retour de vacances, je vous livre quelques constats de mon rattrapage de lectures d’articles de presse et de communications officielles sur l’accueil des Ukrainien-nes :

  • il semble désormais reconnu que, soumise à un exil forcé, une personne doit pouvoir résider dans le canton où elle a de la famille et des proches au sens large. Ça favorise son intégration.
  • il semble désormais reconnu que, soumise à un exil forcé, une personne doit pouvoir sans retard faire venir ses proches (regroupement familial).
  • il semble désormais reconnu que, soumise à un exil forcé, une personne doit pouvoir voyager dans d’autres pays européens, notamment pour revoir des proches qui n’ont pas pris le même chemin en fuyant le pays.
  • il semble désormais reconnu que, soumise à un exil forcé, une personne doit passer le moins de temps possible dans un centre fédéral, loin de ses proches ou de ses amis. Elle doit s’enregistrer et attendre la suite de la procédure là où les possibilités d’intégration et d’hébergement lui sont le plus favorables.
  • dans un article du 20 Minutes, on apprend même que le SEM s’est excusé publiquement car, pour quelque obscure raison d’organisation, une famille ukrainienne a été transférée d’un centre fédéral vers un autre, a même été fouillée à l’entrée d’un centre et a fait l’objet d’un contrôle de ses sorties. Il semble donc désormais reconnu que les personnes réfugiées doivent pouvoir aller et venir sans subir d’humiliations.

Vous avez compris où je veux en venir: ce qui nous choque ou nous paraît découler du plus pur bon-sens pour les Ukrainien·ne·s doit par analogie s’appliquer à toutes les autres personnes en demande d’asile, y compris celles admises à titre provisoire, ça s’appelle l’égalité de traitement et c’est un principe fondamental de l’État de droit.

(Texte publié sur la page Facebook d’Aldo Brina, que nous remercions d’avoir accepté que nous le reproduisions ici)

« Notre boussole : la solidarité avec les peuples », Sébastien Abbet, Hanna Perekhoda, Antoine Chollet (Le Courrier, 01.04.22)

Condamner l’invasion russe, défendre une Ukraine indépendante et libre et soutenir les forces démocratiques en Russie forment un seul et même combat. Le Comité de solidarité avec le peuple ukrainien appelle à manifester à Berne ce samedi.

«La guerre de la Russie en Ukraine n’est pas notre guerre. Nous pouvons l’arrêter, nous devons l’arrêter!» – Alexander Yarashuk (Belarusian Congress of Democratic Trade Unions)

«Chers compatriotes, chers travailleurs et travailleuses,

La guerre de la Russie contre l’Ukraine dure depuis plus d’un mois. Depuis le début de la guerre, la Biélorussie s’est rangée du côté de la Russie. Ses troupes entrent en Ukraine depuis notre territoire, des roquettes sont lancées et des avions décollent depuis notre territoire. Et plus la Biélorussie s’implique dans la guerre, plus sa participation à l’agression détruit des infrastructures, des maisons, tue des civils ukrainiens, des femmes, des personnes âgées et des enfants, plus les sanctions de la communauté internationale contre elle augmentent.

Вайна на два франтыНе мінае і дня, каб у краіне не адбываліся затрыманні, арышты, асуджэнні. Пад каток тэрору і рэпрэсій пападае ўсё больш беларусаў. У іх ліку – і сябры незалежных прафсаюзаў. Ужо каля месяца адбывае адміністрацыйны арышт агулам на 45 содняў лідэр незалежнага прафсаюза наваполацкага ААТ “Нафтан” Вольга Брыцікава. Другі раз запар пасля двухнядзельнага перапынку быў асуджаны на днях на 15 содняў намеснік старшыні Свабоднага прафсаюза металістаў Аляксандр Еўдакімчык. І цяпер яшчэ адна аглушальная навіна з Бярэсця – АМАПаўцы ў Дзень Волі 25 сакавіка ўварваліся ў дом Зінаіды Міхнюк, актывісткі прафсаюза РЭП, правялі вобшук і затрымалі яе ў звязку з тым, што супраць яе ўзбуджана крымінальная справа. Што там ёй інкрымінуюць – неістотна, паколькі зараз мы жывем у такі час, што кожнага у любы момант могуць павязаць і прад’явіць абвінавачванні ў чым заўгодна. Рэпрэсіі і тэрор зрабіліся новай нармальнасцю ў краіне. Няма сэнсу ўшчуваць тых, хто запусціў гэтыя працэсы у грамадстве і заклікаць да таго, каб яны спынілі рэпрэсіі і пачалі выконваць законы і Канстытуцыю. Асабліва бессэнсоўна гэтым займацца на тле вайны, якую Расея развязала з Украінай, саўдзел у якой узяла Беларусь. Трэба рэальна зрабіцца самагубцам, каб увязацца на баку Расеі ў вайну ва Украіне, якую Расея відавочна прайграе, і пры гэтым працягваць ваяваць з уласным народам, жорстка распраўляючыся з іншадумцамі. Можна не сумнявацца, якім будзе зыход для тых, хто ваюе адразу на два франты, знешні і унутраны, і што яны атрымаюць у выніку. Гісторыя на гэта ўжо давала адказ.

Putin’s War and Jewish History (Brendan McGeever)

Appel de féministes russes à manifester contre la guerre le 2 avril (24.03.22)

Aujourd’hui, cela fait exactement un mois que Poutine a déclaré la guerre au peuple ukrainien. La campagne anti-guerre continue et on ne compte pas abandonner. Nous annonçons des actions de protestation à Moscou, Saint-Pétersbourg et dans d’autres villes en Russie. Elles vont se dérouler le 2 avril à 14h00. Les endroits seront annoncés plus tard, pour que la police n’ait pas le temps de se préparer…

Всероссийская акция против войны, против коллапса экономики, против Путина и за свободу Навального

Сегодня — ровно месяц с начала войны, которую Путин объявил народу Украины. Антивоенная кампания продолжается, и мы не планируем сдаваться.

Мы объявляем акции протеста в Москве, Санкт-Петербурге и остальных городах России. Они пройдут 2 апреля в 14:00. Места мы анонсируем позже — чтобы полиция не успела подготовиться.

Война принесла страдания в том числе и нашей стране: пенсионеры остаются без лекарств, рабочие — без зарплат, молодёжь — без перспектив. Нашими жизнями расплатились за безумие одного диктатора.

Долг, который диктует нам любовь к России, — остановить это безумие. Россия заслуживает мира, демократии и процветания. В наших силах этого добиться.

Мы обращаемся ко всем независимым политикам и движениям, к команде Навального, Феминистскому антивоенному сопротивлению, Антивоенному комитету — поддержите акцию! Вместе мы сильнее.

Мы также призываем всех распространять информацию об акции. У вас есть канал в Telegram или блог Twitter? Напишите про акцию. Нет? Отправьте этот пост друзьям. Сделайте листовки, расклейте наклейки, нанесите граффити: 2 апреля все на улицы!

Пора очнуться. Пора дать отпор Путину. Пора вернуть себе страну!

Thomas Piketty : « Il faut cesser immédiatement de financer l’Etat russe par les hydrocarbures et repenser le fonctionnement des sanctions » (Le Monde, 12 mars 2022)

Les sanctions économiques ont aujourd’hui des effets beaucoup plus lourds sur des millions de Russes ordinaires que sur les oligarques sur lesquels s’appuie le régime, déplore l’économiste dans sa chronique.

Le Syndicat indépendant des universités de Russie revendique le droit pour tout citoyen d’exprimer une position anti-guerre (21.03.22)

Так называемая спецоперация российских войск на территории Украины, приводящая к человеческим жертвам и разрушениям, серьезно осложнила ситуацию с правами человека и в самой России. В стране ликвидируются независимые от государства СМИ, блокируются соцсети, принимаются законы, существенно ограничивающие свободу слова, фактически можно говорить о введении военной цензуры.

« Ils doivent laisser leur place aux Ukrainiens » (Le Courrier, 20.03.22)

L’accueil des Ukrainiens et Ukrainiennes à Genève se répercute sur d’autres réfugié·es. Une députée intervient.

[Le Comité de solidarité rappelle ici qu’il se bat pour l’accueil de toutes et tous les réfugié·e·s, quels que soient leurs statuts. Les instrumentalisations, les hiérarchies – souvent xénophobes lorsqu’elles ne sont pas ouvertement racistes – entre réfugié·e·s sont vivement condamnées!]

« Une lettre de Kiev à une gauche occidentale » (26.02.22)

Lettre ouverte de l’historien Taras Bilous, membre de l’organisation ukrainienne Mouvement social et éditeur de la revue Commons.

http://alencontre.org/ameriques/americnord/usa/ukraine-une-lettre-de-kiev-a-la-gauche-occidentale.html?fbclid=IwAR25iKRuN-MgJ4fZbJuzRLGBbdHkOXib536Ckc-IbGsMOmL5DTxFoseDcsA

An open letter from Russian scientists and science journalists against the war with Ukraine (24.02.22)

https://www.eureporter.co/world/russia/2022/02/24/an-open-letter-from-russian-scientists-and-science-journalists-against-the-war-with-ukraine/

https://partiarazem.pl/2022/03/left-solidarity-with-ukraine/?fbclid=IwAR25iKRuN-MgJ4fZbJuzRLGBbdHkOXib536Ckc-IbGsMOmL5DTxFoseDcsA

« Mémorandum sur une position anti-impérialiste radicale concernant la guerre en Ukraine » (Gilbert Achcar, 27.02.22)

L’invasion russe de l’Ukraine est le deuxième moment déterminant de la nouvelle guerre froide dans laquelle le monde est plongé depuis le début du siècle par suite de la décision américaine d’élargir l’OTAN. Le premier moment déterminant a été l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis en 2003. Elle s’est soldée par un échec total dans la réalisation des objectifs impérialistes étatsuniens. Le prix que l’Irak a payé – et continue de payer avec les pays voisins – a été énorme, mais la propension de l’impérialisme étatsunien à envahir d’autres pays a été considérablement réduite, comme le confirme le récent retrait de ses troupes d’Afghanistan.

Non à l’invasion de l’Ukraine par Poutine ! Soutien à la résistance ukrainienne ! Solidarité avec l’opposition russe à la guerre !

Déclaration du Bureau exécutif de la IVe Internationale

1. Avant l’aube du 24 février 2022, l’armée russe a commencé à envahir l’Ukraine, bombardant l’intérieur du pays et traversant les frontières nord, est et sud du pays, en se dirigeant vers Kiev, la capitale. Cette agression a déjà fait de nombreux morts, civils et militaires. L’armée et la population ukrainiennes se défendent, plusieurs villes résistent à l’agresseur. Des centaines de milliers d’Ukrainiens ont pris la route de l’exil, mais la résistance continue. Le peuple ukrainien résiste, avec et sans armes….

https://fourth.international/fr/566/europe/426

« Nous avons besoin d’une solidarité des peuples avec l’Ukraine et contre la guerre » (Denys Gorbach, Shaun Matsheza et Denis Pilash, 19.03.22)

Shaun Matsheza et Nick Buxton du Transnational Institut (TNI) se sont entretenus avec deux militants faisant partie du comité de rédaction de la revue de gauche Commons qui explore et analyse l’économie, la politique, l’histoire et la culture de l’Ukraine. Denys Gorbach est un chercheur en sciences sociales qui fait actuellement son doctorat en France sur la politique de la classe ouvrière ukrainienne et Denis Pilash est un politologue et un activiste impliqué dans un mouvement social, Sotsialnyi Rukh.

Guerre en Ukraine: le plan des VERT-E-S pour renforcer la protection du climat, la paix et la liberté (Les Vert·e·s)

La guerre en Ukraine met en lumière ce que la crise climatique montre depuis longtemps : la dépendance de la Suisse aux énergies fossiles mène dans l’impasse. Les énergies renouvelables sont des énergies de paix et de liberté. La politique énergétique doit aussi être une politique de sécurité. Il faut réduire le plus vite possible cette dépendance aux énergies fossiles. Pour y arriver, les VERT-E-S ont élaboré un plan en trois étapes, pour le tournant énergétique et contre la politique d’immobilisme des partis bourgeois.

Message du président de la confédération syndicale indépendante bélarusse devant le pire (02.03.22).

Quand la catastrophe n’est qu’à un pas… 

Apparemment, aujourd’hui ou demain, l’armée biélorusse va peut-être entrer en guerre contre l’Ukraine. Sans sa participation, les Russes n’arrivaient pas à prendre Kiev. Ce seront très probablement 4 à 5 000 hommes des troupes les plus entraînées.

Les anarchistes russes sur l’invasion de l’Ukraine (26.02.22)

Alors que l’invasion de l’Ukraine par la Russie se poursuit,les anarchistes continuent de se mobiliser sur tout le territoire russe, aux côtés de milliers d’autres personnes, contre la guerre. Nous publions ici les communiqués de deux organisations anarchistes russes de longue date, qui proposent une analyse de la situation en Russie et de la façon dont l’invasion de l’Ukraine pourrait la modifier.

Statement on the War in Ukraine by Scholars of Genocide, Nazism and World War II

As we write this, the horror of war is unfolding in Ukraine. The last time Kyiv was under heavy artillery fire and saw tanks in its streets was during World War II. If anyone should know it, it’s Vladimir Putin, who is obsessed with the history of that war.  
Russian propaganda has painted the Ukrainian state as Nazi and fascist ever since Russian special forces first entered Ukraine in 2014, annexing the Crimea and fomenting the conflict in the Donbas, which has smoldered for eight long years.  
It was propaganda in 2014. It remains propaganda today.